Qui sommes-nous ?

 

Le SYMTOMA Aigoual - Cévennes - Vidourle (Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères et Assimilés) gère le transport et le traitement des déchets pour 4 Communautés de Communes.

Le territoire

Le SYMTOMA Aigoual – Cévennes – Vidourle est composé de quatre Communautés de Communes, regroupant 75 communes sur le Gard et l’Hérault. Il s’étend sur 1514,5 km² et compte 46 855 habitants au 1er janvier 2020.

Communauté de Communes Causses - Aigoual - Cévennes
Terres Solidaires

En savoir plus

Communauté de Communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises

En savoir plus

Communauté de Communes du Pays Viganais

En savoir plus

Communauté de Communes du Piémont Cévenol

En savoir plus

En savoir plus

L'origine

De son vrai nom SYndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères et Assimilés Aigoual – Cévennes – Vidourle, le SYMTOMA a été créé, dès 1996, à l’initiative des élus locaux de l’ouest du Gard (avec le secteur de Ganges dans l’Hérault).
Ils ont trouvé, dans ce regroupement géographique, le seul moyen cohérent de répondre aux exigences des nouvelles lois sur les déchets.

A l’origine syndicat mixte d’étude, le SYMTOMA est devenu en 1998 un syndicat mixte de réalisation, avec pour mission principale d’amener progressivement chaque commune qu’il couvre à se conformer à la législation en vigueur, et à remplir les objectifs fixés par le plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (PDPGDND) du Gard.

Pour remplir cette mission, le SYMTOMA s’est doté de statuts (consultables ci-dessous), qui lui permettent de se substituer intégralement aux collectivités qui le composent, pour le transport et le traitement des déchets ménagers ou assimilés (les déchets produits par les ménages, et par les artisans, commerçants, écoles, services publics et hôpitaux).

Les compétences

Le SYMTOMA assure, à partir des quais de transit et des déchèteries, le transport et le traitement des ordures ménagères résiduelles (poubelle grise), des produits recyclables (poubelle jaune et verre), des ampoules et des tubes d’éclairage, du bois, des capsules de café, des cartons, des cartouches et toners d’impression, des déchets diffus spécifiques (déchets dangereux), des Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques (DEEE), des déchets inertes (gravats), des encombrants résiduels (tout-venant), de la ferraille, de l'huile de vidange, de l'huile de friture, des meubles, des piles, des accumulateurs portatifs et des batteries, des pneus de véhicules légers et de deux roues, du polystyrène expansé, des textiles, des végétaux.

Zoom sur les cartons, le polystyrène et les textiles

Des bennes sont en place en déchèterie et dans certaines communes pour récupérer le carton. Le contenu est ensuite déposé au centre de tri de Liouc, où il est compacté, avant d’être expédié sous forme de balles chez les entreprises qui le recyclent.

Le polystyrène, collecté en déchèterie, en bennes (et en sacs) est compacté en balles dans les ateliers du SYMTOMA à St Hippolyte du Fort, avant d'être envoyé au recyclage.
Le SYMTOMA est également compétent pour collecter les textiles déposés dans les colonnes installées sur l'ensemble du territoire. Une fois récupérés par les agents du SYMTOMA, ils sont déposés dans les ateliers du syndicat mixte à St Hippolyte du Fort, avant d’être récupérés par l’entreprise d’insertion Le Relais, en vue de leur recyclage.

Gestion de certaines installations

Le SYMTOMA gère l'Installation de Stockage des Déchets Inertes (I.S.D.I.), de Lanuéjols qui sert à stocker les gravats de la déchèterie de St Sauveur-Camprieu.
De plus, le SYMTOMA contribue à la diminution des apports de végétaux en déchèteries grâce à la mise en œuvre, ces dernières années, d'un service de broyage délocalisé au niveau des communes qui le souhaitent. Les interventions régulières se font sur des sites identifié par les communes volontaires. Une partie du broyat est laissée sur place au bénéfice des habitants. Le reste est vendu par convention à des jardiniers amateurs ou professionnels qui souhaitent être livrés à domicile.

Sensibilisation

Le SYMTOMA assure la maîtrise des consignes de tri à effectuer par la population grâce aux conventions le liant avec les éco-organismes agréés par les pouvoirs publics au sein de chaque filière REP (Responsabilité Élargie du Producteur).

Les finances

Les dépenses du SYMTOMA comprennent :

  • les coûts de prestation liées aux transports et aux traitements des déchets ;

  • les charges de personnel ;

  • les investissements ;

  • le remboursement des emprunts ;

  • les diverses dépenses comptables (amortissements, virements, …).

Les recettes comprennent :

  • les participations des Communautés de Communes adhérentes ;

  • les subventions des organismes partenaires, notamment en matière d’investissement (Etat, Conseils Généraux du Gard et de l’Hérault, Conseil Régional, ADEME, Agence de l’Eau) ;

  • la vente des matériaux recyclables ;

  • les compensations des éco-organismes créés dans le cadre du principe « pollueur-payeur »

  • le produit des emprunts ;

  • les diverses recettes comptables (FCTVA, virement de fonctionnement, amortissements, solde d’exécution, …).

Zoom sur la participation des adhérents

Chaque année, la participation des Communautés de Communes qui adhèrent au SYMTOMA est calculée pour chacune, en fin d’exercice budgétaire, sur la base des prestations effectuées durant l’année écoulée. Elles sont modulées par les quantités de déchets résiduels (poubelle grise), produits par chaque collectivité, et par les prévisions des prestations à venir.
Le tableau ci-dessous reprend le montant de la participation par habitant, de chaque collectivité adhérente :

Place des Enfants de Troupe

30170 ST HIPPOLYTE DU FORT

04 66 77 98 29

contact@symtoma.org

Horaires :

​du lundi au vendredi

de 9h à 12h

et de 14h à 17h

Rejoignez-nous !
  • Facebook